Narcolepsie le régime de la beauté endormie, est-il sans danger

Au fil des ans, j’ai traité des centaines de patients qui ont des problèmes de sommeil et de poids. Beaucoup d’entre eux sont des femmes. J’entends souvent parler de patients : « Je ne dors pas bien. Et je n’arrive pas à perdre le surplus de poids. » Dans mon deuxième livre, The Sleep Doctor’s Diet Plan, j’explique comment le sommeil affecte l’appétit, la digestion et le métabolisme. Il existe des liens assez puissants entre le sommeil, le poids et l’amélioration du sommeil peut être un outil important pour maintenir un rythme circadien qui fonctionne bien et un poids santé.

Au cours de plusieurs entretiens, on m’a demandé : « Les somnifères sont-ils les nouvelles pilules amaigrissantes ? » J’ai trouvé que c’était une question étrange, mais dans le contexte, ce que les gens demandaient vraiment, c’était : « Si je souffre d’insomnie et qu’elle m’empêche de perdre le poids que je veux, ce qui augmente mon anxiété et m’empêche de dormir et que je prends un somnifère pour 6 à 8 heures de sommeil, est-ce que ce sera utile et sain ?

La réponse à cette question se trouve dans un mot clé : sain

J’ai été troublé de lire des nouvelles récentes au sujet d’un régime à la mode qui implique l’utilisation de somnifères et sommeil excessif pour perdre du poids (pas dormir une quantité normale, comme décrite ci-dessus). L’article suggère que cette mode diététique, qu’on appelle narcoréxie, est “nouvelle”. Mais je n’en suis pas si sûr. Même un coup d’œil rapide aux sites Web où les gens parlent des troubles de l’alimentation donne à penser que ces pratiques existent peut-être depuis un certain temps, sous le radar. Qu’il s’agisse d’une nouvelle tendance ou d’une tendance à la hausse, c’est à la fois choquant et inquiétant.

Que ce soit clair

L’utilisation de sédatifs pour déclencher une perte de poids essentiellement en dormant pendant des périodes de la journée où l’on pourrait autrement manger des repas est malsaine et carrément dangereuse. Il n’y a pratiquement aucune partie de la santé mentale ou physique, de l’humeur à la cognition, de l’immunité à la santé cardiovasculaire, que ces pratiques ne mettent en péril.

En gardant cela à l’esprit, il semble que le moment soit bien choisi pour revoir les principes fondamentaux de la relation entre le sommeil et le poids, et comment des habitudes de sommeil saines peuvent faciliter le maintien d’un poids santé et les choix alimentaires sains.

Comment le sommeil peut affecter le poids et la perte de poids ?


Le sommeil peut être utilisé de façon sécuritaire et responsable pour favoriser une bonne santé et le maintien d’un poids santé. Cela comprend la perte de poids, si nécessaire. L’astuce pour utiliser le sommeil pour aider à gérer son poids n’est pas vraiment une astuce : il s’agit de dormir suffisamment (mais pas trop) et de s’assurer que son sommeil est de bonne qualité et reposant.

Examinons certaines des preuves scientifiques. Il y a plusieurs façons de mal dormir et de ne pas dormir suffisamment, ce qui peut rendre plus difficile le maintien d’un poids santé :

Dormir mal ou pas assez, ralentit le métabolisme de l’organisme

Le métabolisme est le processus par lequel le corps convertit les calories en énergie. Les recherches suggèrent qu’un mauvais sommeil rend le métabolisme du corps moins efficace, laissant plus d’énergie non dépensée pour être stockée dans le corps sous forme de graisse.

Le manque de sommeil et le manque de sommeil incitent le corps à stocker les calories sous forme de graisses

La recherche indique qu’un mauvais sommeil peut inciter le corps à produire plus d’insuline et de cortisol. Des taux plus élevés d’insuline et de cortisol semblent inciter l’organisme à stocker l’énergie sous forme de graisse, surtout dans l’abdomen.

Le manque de sommeil augmente l’appétit

Le manque de sommeil, et le manque de sommeil entraînent des changements dans les hormones qui régulent la faim et les sensations de satiété. À court de sommeil, les niveaux de l’hormone ghréline, qui stimule la faim, augmentent. En même temps, les niveaux de leptine, une hormone qui favorise les sensations de satiété, diminuent. Le manque de sommeil est également lié à des changements dans les taux de sérotonine. La sérotonine est un neurotransmetteur qui a une grande influence sur l’humeur et l’appétit. Un taux élevé de cortisol, qui déclenche un besoin de sérotonine, peut être l’une des raisons pour lesquelles vous vous gravez de graisses et de glucides, car ceux-ci entraînent une libération de sérotonine.

Le manque de sommeil peut rendre plus difficile de faire des choix alimentaires sains

Des études montrent que lorsque les gens n’ont pas assez de sommeil de haute qualité, leurs envies de sucre, de gras et de glucides féculents augmentent. Les personnes qui dorment mal peuvent aussi être plus susceptibles de grignoter tard le soir. Consommer trop de calories le soir peut rendre le contrôle du poids plus difficile, car il semble que les calories consommées la nuit sont plus susceptibles d’être stockées sous forme de graisses, plutôt que brûlées pour leur énergie. Un sommeil interrompu et de courtes durées augmentent également le stress, ce qui peut entraîner des habitudes alimentaires malsaines.

Il y a une raison pour laquelle les spécialistes du sommeil et de la santé se concentrent autant sur les liens entre le manque de sommeil et les problèmes de poids. C’est parce qu’il y a une épidémie de sommeil insuffisant dans notre société. Les estimations varient, mais des études et des sondages suggèrent que jusqu’à 40 % des adultes américains dorment moins de 7 heures par nuit — c’est la quantité minimale recommandée de sommeil. Le sommeil des Américains est en déclin depuis des décennies et ce déclin s’est traduit par une augmentation alarmante de l’obésité, du syndrome métabolique et du diabète de type 2.

Le sommeil peut être nocif


La vérité est que trop dormir a des effets négatifs sur la santé et le bien-être – et peut aussi contribuer à des problèmes de poids. Les recherches suggèrent qu’il y a un lien entre trop de sommeil et le gain de poids. Comme dans le cas d’un manque de sommeil, le risque d’obésité est plus élevé chez les personnes qui dorment trop.

Les risques et les problèmes associés au sommeil excessif vont bien au-delà de la prise de poids. Trop de sommeil est lié à un certain nombre de problèmes de santé, y compris :
le manque de sommeil.

  • Problèmes cognitifs, y compris les problèmes de mémoire
  • Dépression, anxiété et autres problèmes d’humeur
  • Augmentation de l’inflammation dans le corps
  • Douleur corporelle
  • Risques accrus de maladies cardiaques et d’accidents vasculaires cérébraux
  • Risques de mortalité plus élevés toutes causes confondues.

Dormir 12, 15, voire 20 heures par jour pour éviter de manger et déclencher une perte de poids est dangereux pour la santé à court et à long terme. En plus de tous les autres risques associés au sommeil excessif, ce type de sommeil excessif ciblé autour des repas privera le corps du carburant essentiel (calories) dont il a besoin et de l’activité qui soutient un corps sain, des muscles et os au cœur et poumons.

Un réveil délibéré peut aussi faire dévier complètement l’horloge biologique et les rythmes biologiques de l’organisme. Rappelez-vous que nos rythmes biologiques quotidiens régulent et contrôlent presque tous les aspects du fonctionnement de notre corps, de notre système immunitaire et de notre métabolisme à notre cognition et notre humeur, notre appétit et notre vie sexuelle. Pour la plupart des adultes, c’est-à-dire 7 à 9 heures par nuit de repos de haute qualité, il est essentiel de rester en bonne santé pour que les rythmes biologiques de l’organisme soient synchronisés et fonctionnent correctement.

Un sommeil sain alimente un mode de vie équilibrée et saine

Si vous ou une personne de votre entourage êtes aux prises avec un trouble de l’alimentation, la National Eating Disorders Association offre des ressources pour trouver un traitement et du soutien. Le sommeil est une force puissante dans nos vies et un outil essentiel pour la santé et le bien-être. Le sommeil ne doit être utilisé qu’au service de la santé.

Si vous connaissez quelqu’un qui, selon vous, pourrait bénéficier de cette information, veuillez nous la transmettre !

Faites de beaux rêves,

Michael J.Breus, PhD
The Sleep Doctor™