Aides au sommeil et effets secondaires graves

Il y avait un article intéressant sur Lunestaup l’autre jour sur la salle d’examen du docteur Charles.

Le docteur Charles a dit :

J’ai reçu aujourd’hui une lettre de Sepracor, les fabricants de Lunesta, un somnifère populaire indiqué pour le traitement de l’insomnie. Beaucoup de médecins hésitent à prescrire des somnifères, en partie à cause de leur nature à créer une accoutumance et des effets secondaires potentiels. Sepracor’s traite des changements d’étiquetage approuvés par la FDA. Le nouveau labeling comprendra des mises en garde contre les réactions allergiques graves qui peuvent survenir pendant le sommeil, et la conduite endormie ou d’autres comportements complexes (par exemple préparer et manger de la nourriture, faire des appels téléphoniques ou avoir des relations sexuelles) avec amnésie associée à l’événement.

D’un communiqué de presse de la FDA datant de quelques semaines :

Bien que tous les produits sédatifs-hypnotiques présentent ces risques, il peut y avoir des différences entre les produits quant à leur fréquence. Pour cette raison, la FDA a recommandé que les fabricants de médicaments mènent des études cliniques pour étudier la fréquence à laquelle la conduite en état d’endormissement et d’autres comportements complexes se produisent en association avec des produits pharmaceutiques individuels.

Les médicaments qui font l’objet de la révision de l’étiquetage comprennent les 13 produits suivants :

Ambien/Ambien CR (Sanofi Aventis)
Butisol Sodium (Medpointe Pharm HLC)
Carbrital (Parke-Davis)
Dalmane (Valeant Pharm)
Doral (Questcor Pharms)
Halcion (Pharmacia & Upjohn)
Lunesta (Sepracor)
Placidyl (Abbott)
Prosom (Abbott)
Restoril (Tyco Healthcare)
Rozerem (Takeda)
Seconal (Lilly)
Sonata (King Pharmaceuticals)

Le Dr Charles a raison de souligner que les réactions graves à ces médicaments sont rares, mais quand même, cela vous incite à prendre du recul et à vous demander si des solutions de rechange non pharmacologiques sont la meilleure façon de procéder, dans la mesure du possible.